Air Sénégal dans l’œil du cyclone


En proie à des arriérés de paiement, cible de mises en demeure de certains de ses partenaires stratégiques, depuis plusieurs semaines, la compagnie Air Sénégal ne vole pas en toute quiétude. Ainsi, elle fait face des contretemps plus ou moins fâcheux voire des difficultés que le directeur général Ibrahima Kane met du temps à régler, rapporte «L’Obs ».
Les prestataires de la compagnie ont fini par être irrités. Certains ont brandi des représailles sur la compagnie sénégalaise. Air Côte d’Ivoire a été l’un des premiers prestataires à sanctionner le management de Air Sénégal après avoir attendu, en vain, le paiement de la location de son Airbus A319.
Cette décision a paralysé le mois dernier, le plan de vol de la compagnie nationale, en bloquant l’A319 sur son tarmac afin de rentrer dans ses fonds. Un fait radical, assez rare dans le milieu de l’aéronautique.
Le 06 juillet, le président Macky Sall, devant se rendre au Sommet extraordinaire de l’Union africaine à Niamey, avait réquisitionné l’un des deux A319 de la compagnie nationale. Air Sénégal se trouvant ainsi avec un seul apparait pour ses vols dans la sous-région avait souhaité loué une nouvelle fois l’Airbus de réserve d’Air Côte d’Ivoire.
Mais face aux lenteurs du Directeur général, Ibrahima Kane, le président du Conseil d’administration d’Air Côte d’Ivoire a donné l’ordre de ne pas envoyer l’appareil au Sénégal. Air Sénégal s’est finalement rabattu sur la compagnie Transair, qui a fini par rassuré, in extremis, la desserte vers le Burkina Faso.


RD

Article Précédent

Abdoul Mbaye se recueille sur la tombe Ameth Amar

Article Suivant

Marché Sandaga, les prémisses d’un « Joola » bis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App