Me Malick Sall:  « Le Sénégal est un cimetière de véhicules


« Nos compatriotes se comportent de plus en plus de façon irresponsable ». C’est le sévère réquisitoire du ministre de la Justice, Me Malick Sall, recevant, hier jeudi, 14 novembre, une délégation de l’association nationale des personnes accidentées avec un handicap (ANPAVH). Il n’a pas manqué, ensuite, de déplorer la « vétusté » des véhicules. « Quand je me promène à Dakar, a-t-il dit, repris par L’As, j’ai l’impression d’être dans un cimetière de véhicules. Le Sénégal est devenu l’un des pays les plus dangereux en Afrique à cause des accidents de la circulation. C’est pourquoi, l’année 2020 sera dédiée à la sécurité routière. Il est temps qu’on arrête le carnage ».

Evoquant l’assistance des personnes accidentées, le ministre a insisté sur la levée des difficultés notées, par exemple, dans l’obtention des procès-verbaux (PV) de constat. « Il s’agit de ma responsabilité en tant que Garde des sceaux car les (PV) sont livrés par le parquet. On pense même à les faire livrer par la gendarmerie pour alléger les procédures », a-t-il promis.

« On assiste à une aggravation de la situation des victimes d’accidents à cause de la lenteur du PV », a approuvé Ousmane Ndoye, le président de l’ANPAVH. La lutte continue puisqu’a-t-il annoncé, un forum est prévu pour « améliorer le processus de prise en charge » des victimes d’accident.


RD

Article Précédent

Mali: Salif Keita demande à IBK de démissionner

Article Suivant

Supposé mariage de Youssou Ndour et de Mbathio Ndiaye : le roi du Mbalakh surpris, dément l’information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App