Kaolack : pour refus du test ADN, un enseignant accusé de viol condamné


Ibrahima Mbodji, enseignant accusé de viol sur une élève à Mbirkilane, dans la région de Kaffrine risque gros . En effet le prévenu pour refus du test ADN est lourdement condamné.
Ainsi Le tribunal de Grande instance de Kaolack a rouvert le dossier du prévenu Ibrahima Mbodji, enseignant accusé de viol sur une élève à Mbirkilane, dans la région de Kaffrine.

Jugée en 2018, l’affaire n’avait pas connu de verdict, car le tribunal avait suivi la requête des avocats de la défense, qui avaient sollicité un test ADN pour vérifier si l’enfant que portait l’élève était bien celui de leur client.

Mais depuis la naissance de l’enfant en février 2019, le prévenu traînait les pieds pour faire le test ADN, a rappelé le tribunal, à l’entame du procès tenu mercredi 4 décembre.

Finalement, Ibrahima Mbodji, âgé de 42 ans, a été condamné à 2 ans ferme de prison et mis aux arrêts au sein du Tribunal où il était venu libre, car bénéficiant d’une liberté provisoire depuis 2018.


Ngone Diop

Article Précédent

Nigeria : un pasteur confond l’essence à l’eau bénite et brûle son fidèle

Article Suivant

France : Environ 500 ultras à l’origine d’incidents à Paris (vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App