Serigne Mbacké Ndiaye, “danger public ambulant?” (Par Abdou Fall)


Le débat sur la suppression de la limitation  du mandat présidentiel continue de susciter moult polémiques  au sein de l’espace politique. Serigne Mbacké Ndiaye, théoricien de ce “mandat illimix” pour  le président de la République est au banc des accusés.
Ainsi, la question qui mérite d’être posée c’est pourquoi suggérer cette suppression de la limitation des mandats au moment où le pays traverse une crise multi sectorielle?  En effet, le climat social est très explosif en ce moment marqué par l’emprisonnement de Guy Marius Sagna et Cie, la hausse du prix de l’électricité, la grève des syndicats enseignants etc…
Donc pourquoi vouloir mettre de l’huile sur le feu avec cette proposition saugrenue et dénudée de tout sens en voulant octroyer au président un “mandat illimité “?
A-t-il mesuré les dangers que peuvent provoquer une proposition pareille?
Monsieur Ndiaye, avez vous oublié que le peuple sénégalais, de manière souveraine, a voté Oui au référendum du 20 mars 2016 pour la limitation du mandat présidentiel à “deux mandats” et au législateur de rappeler que “nul ne peut faire deux mandats consécutifs”?
Donc, avez-vous plus de pouvoir que le peuple sénégalais qui symbolise l’essence de notre démocratie?
Monsieur Ndiaye, savez vous que ce genre de propos sape la cohésion sociale et l’intégrité des institutions de la République? Car vos propos sont un danger extrême pour la République et risquent de marquer le retour de notre pays dans une oligarchie qui ne dit pas son nom.
Monsieur Ndiaye, vouloir instaurer une présidence à vie signifierait la mort de notre démocratie et un retour du temps des royaumes du Cayor et du Baol.
Monsieur Ndiaye, on dirait que vous êtes coutumier des faits. Vos propos  pour la bénédiction du 3ème mandat d’Abdoulaye Wade résonnent toujours  fraîchement dans nos oreilles. N’est ce  pas que vous qui disiez à Wade en 2012 :”si nous perdons les élections, nous irons tous à Rebeuss? “.
Monsieur Ndiaye, nous connaissons votre parcours politique marqué par un jeu de Yoyo entre les régimes socialistes et libéraux pour toujours entrer dans les grâces du Prince. Monsieur Ndiaye, vous n’êtes pas la personne habilitée à modifier une disposition constitutionnelle de notre pays. D’ailleurs, je salue la sortie courageuse de Benoit Sambou pour vous mettre dans le droit chemin. De même, que dire de la dernière sortie de la ministre Zahra Iyane Thiam qui montre à suffisance que,  dans votre propre camp des gens épris de paix et d’équité sont contre cette  proposition incendiaire susceptible de créer une menace de trouble à l’ordre public. C’est dans cette optique que l’excellent avocat Me Demba Ciré Bathily propose ‘’d’instituer le délit d’atteinte à l’ordre démocratique et l’attentat aux institutions contre les provocations de cette nature’’. Je suis totalement en phase avec la robe noire, cela permettra de mettre hors d’état de nuire des pyromanes obnubilés par la quête de prébendes et la sauvegarde de leurs strapontins.
 Maintenant, c’est au président d’être attentif et de faire attention aux flatteurs et faucons qui rôdent autour de lui.
Et, j’en termine avec cette boutade de Anne Baratin qui dit que “les  flatteurs sont comme les  polisseurs du  mensonge ” et La Fontaine qui rajoute que : “tout flatteur vit aux dépens de l’oreille qui l’écoute “. A bon entendeur. ..

Abdou Fall, journaliste


RD

Article Précédent

Combat MMA : Reug Reug n’a fait qu’une bouchée son adversaire  (Vidéo)

Article Suivant

[Intégrale] Concert Sidy Diop à la Foire International de Dakar, Duo avec Salam Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App