9 janvier 2018/9 Janvier 2020: 2 ans que nous quittait le 7ème Khalife De Bamba


Né le 15ème jour du mois de ramadan entre 1924 et 1925 à Mbacké Kadior, Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké est le fils de Serigne Mouhamadoul Amine Bara ibn Khadim Rassoul et de Sokhna Maty Lèye.
Le natif de Mbacké Kadior a été initié à l’apprentissage du Saint Coran par Serigne Bara avant de subir un enseignement approfondi des différentes branches des sciences religieuses de la part d’érudits reconnus dont nous pouvons citer Serigne Cheikh Awa Balla Mbacké.
A cette formation complète dans les sciences religieuses telles que la théologie, la jurisprudence, le mysticisme entre autres, s’est ajouté une éducation sociale parfaite qui lui aura permis plus tard de mener des activités tels que l’élevage, l’agriculture…
Ce qu’il faut retenir par là c’est que ses connaissances et aptitudes acquis, ont servi plutard à l’ascète de Gouy Bind de mener à bien son activité principal en tant que guide, à savoir l’éducation spirituel des disciples basée sur la méthode de Cheikh Ahmadou Bamba.
Cheikh Sidy Moukhtar demeurait très attaché à l’islam et à sa pratique dans les règles de l’art. Son engagement pour la religion s’est traduit à travers des actions d’une grandeur avérée au quotidien dont nous pouvons citer la création de daaras pour l’apprentissage du Saint Coran et l’éducation spirituel à l’image de Keur Ngana, mais il aura également permis à un nombre incalculable de musulmans de faire le pèlerinage annuel à la Mecque à ses propre frais.
Ayant succédé à Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké au khalifat de Serigne Mouhamadoul Amine Bara à la date du 22 mai 1990, Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké cumulera ce statut avec celui de Khalife général des mourides à partir du 1er juillet 2010 après le rappel à Dieu de Serigne Mouhamadoul Amine Bara ibn Serigne Fallou Mbacké. Ainsi, il fut le deuxième (2ème) petit fils de Serigne Touba à porter ce titre et le septième (7ème) Khalife général des mourides.
A l’instar des khalifes qui l’ont précédé, Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké a apporté son pierre à l’édifice grandiose de Cheikh Ahmadou Bamba de par des projets et réalisations qui ont fait la fierté de toute la oumah islamique et qui ont consolidé par là même, des principes fondamentaux de la religion à savoir l’acquisition de connaissances et la pratique de celles-ci.
Sur ce trois grandes réalisations peuvent faire office d’illustration à savoir:
– Les travaux de rénovations de la grande mosquée de Touba estimés aux environs de 6 milliards avec notamment les décorations internes, la climatisation, la sonorisation, et le plus important : la construction de deux minaret supplémentaires visible à des dizaines de kilomètres ; ce qui amènera le nombre des minarets de la grande mosquée de Touba à sept (7).
– L’entreprise de construction de la Mosquée Massalikoul Djinane Dakar au quartier Colobane avec une salle de prière pouvant contenir 7000 personnes, ajouté à l’espace réservé aux femmes avec une capacité de 3000 individus. Juste à côté de cette mosquée pouvant accueillir 10.000 personnes est prévu un complexe dont un bibliothèque islamique ultra moderne.
– L’Université Khadim Rassoul de Touba qui fut un projet de Cheikh Abdoul Ahad ibn Khadim Rassoul dont la mise en oeuvre nécessite 9 milliards de nos franc.
Au-delà de son caractère d’entrepreneur dans le sentier de l’islam, le septième khalife de Serigne Touba fît montre d’une grande sagesse diplomatique en instaurant dès le début de son magistère un climat de paix et de tolérance entre les confréries, et en appuyant le dialogue islamo-chrétien dans le pays. Pour ce qui est des acteurs politiques du pays, notamment pouvoir et opposition, le khalife a toujours fait office de régulateur social. Cependant nous avons pu constater qu’il eut souvent à élever la voix pour recadrer les débordements et inciter au culte du travail, notamment celle de la terre.

C’est dans la nuit du 09 au 10 Janvier 2018 que fut rappelé à Dieu le saint de Gouye Mbinde après avoir vécu plus de sept (7) années en tant qu’autorité suprême du mouridisme. Laissant derrière lui un vide grandiose, Cheikh Sidy Moukhtar aura marqué son époque d’une empreinte indélébile grâce à son engagement pour l’islam, son œuvre pour Serigne Touba mais également de par sa sagesse incommensurable matérialisé par un comportement irréprochable sur tous les plans, toute sa vie durant.

Puisse Cheikh Ahmadou Bamba agréer son œuvre et pérenniser sa baraka sur sa descendance et sur l’ensemble des disciples.

Khadimrassoul.net


RD

Article Précédent

Patrimoine bâti de l’État :Robert Sagna accusé d’avoir fait  main basse sur un bien au Centre-Ville

Article Suivant

“𝗔𝗔𝗥 𝗟𝗜 Ñ𝗨 𝗕𝗢𝗞𝗞” exige la libération immédiate de Guy Marius Sagna et Cie  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App