C10 : La Sierra Leone et le Sénégal en phase pour l’entrée de l’Afrique au sein du Conseil de Sécurité de l’Onu


La 8ème Réunion ministérielle du Comité des Dix Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (C-10) sur la réforme du Conseil de Sécurité des Nations Unies a débuté ce dimanche  sous la houlette du ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur Amadou Bâ en compagnie du ministre Sierra Leonais des affaires étrangères Mme Nabeela Tunis.
Présidant le C10, le ministre des affaires étrangères de la Sierra Leone a remercié le Sénégal d’avoir accueilli la Réunion. Ainsi, elle salue l’engagement des pays africains sous une seule voix pour l’obtention des sièges au niveau du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Selon Nabeela Tunis, il est temps qu’on mette fin à l’injustice et la marginalisation que subit le continent africain depuis des lustres. Sur ce, elle prône que “L’Afrique parle sous une voix dans l’unité “. Selon elle, cela amènera “à la réalisation d’un objectif commun “.
Ensuite, après le discours du chef de la diplomatie Sierra-Leonaise ce fut au tour de l’hôte du jour en l’occurrence Amadou Bâ, ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur de faire son discours.


 l’entame de ses propos, le chef de la diplomatie sénégalaise a salué la tenue de la réunion du C10 au Sénégal qui symbolise le leadership du président Macky Sall au niveau du continent.
Dans la foulée, il a salué les efforts du gouvernement Sierra-Leonais qui est chargé de défendre le dossier africain au sein des Nations Unies. Embouchant la même trompette que son homologue Sierra-Leonais, Amadou Bâ magnifie “la mobilisation du C10 avec une position commune”.
Selon Amadou Bâ, “le multilatéralisme est mis à de rudes épreuves.. “, a-t-il martelé avant d’enchaîner qu’ : il est temps que l’Onu fasse sa mue”.
 D’après Amadou Bâ, ce ne serait que justice d’octroyer ces sièges à l’Afrique, seul continent à ne pas disposer d’un poste au Conseil des Nations Unies.
Clôturant son discours, Amadou Bâ est revenu sur le sommet de Syrte en 2005 où la première résolution fut adoptée à l’unanimité pour l’entrée de l’Afrique au niveau du Conseil de Sécurité des Nations Unies.
Enfin, Amadou Bâ conseille à ses pairs de poursuivre le dialogue avec les autres entités pour trouver une issue heureuse à cette problématique.

Wanema.info


Ngone Diop

Article Précédent

Ucad : Le corps sans vie d’un Sdf découvert près du “Couloir de la mort”

Article Suivant

Sourah: Mauvaise nouvelle pour le député Sadaga!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App