Le bilan des deux jours de couvre-feu


Le Sénégal a vécu ce mercredi, 25 mars 2020 son deuxième jour de couvre-feu décrété par le chef de l’Etat Macky Sall dans la lutte contre la pandémie du covid-19. Si au premier jour, beaucoup de personnes ont fait des sorties pour fustiger sur les réseaux sociaux le comportement des forces de l’ordre, pour ce deuxième jour, la donne a complément changé. Pour se venger des gendarmes et policiers qui s’étaient munis de chicote hier pour faire respecter l’ordre, les jeunes de la Médina se sont organisés pour leur faire face.
Des vidéos montrant les forces de l’ordre violenter des passants et des automobilistes dans la rue, durant la première nuit du couvre-feu instauré au Sénégal pour réduire les risques de propagation du Covid-19 avaient choqué plus d’un. Même l’administration de la Police a, dans un communiqué, dénoncé ces comportements qui sont aux antipodes de la citoyenneté.
Cependant, les jeunes n’ont pas digéré les bastonnades du premier jour du couvre-feu. En effet, à travers vidéos publiées sur les réseaux sociaux, les jeunes de la capitale et particulièrement de la Médina étaient encore dans la rue, malgré l’entrée en vigueur de la mesure d’interdiction de sortie de leur lieu d’habitation entre 20 heures et 6 heures. Ces « hors-la-loi », en groupe dispersé, narguaient les forces de l’ordre en se promenant dans la rue pendant les heures du couvre-feu. Une attitude qui donne raison aux gendarmes et policiers que « l’usage du bâton est le seul moyen de faire entendre raison à ces récalcitrants ».
Contrairement à Dakar, la région de Tambacounda a donné l’exemple en respectant scrupuleusement les consignes édictés par les autorités concernant le couvre feu.
A Touba, la bastonnade d’une journaliste et de son cameraman a été le point focal qui a marqué cette deuxième journée du couvre-feu.

25 gardes à vue et 10 véhicules immobilisés, c’est le bilan enregistré à Mbour pour ce second jour du couvre-feu.

Dans les autres régions aussi, le couvre-feu a été respecté. « Contrairement à Dakar, les régions dans le sud-est du Sénégal (Bakel, Kédougou), du nord-est (Matam, Bakel) et nord-ouest (Saint-Louis, Podor, Louga, Linguère) ont suivi les consignes de rester chez eux à partir de 20 heures jusqu’à 6 heures du matin », affirme une source autorisée.


Ngone Diop

Article Précédent

Urgent : La France prescrit la chloroquine pour traiter le coronavirus

Article Suivant

La réaction du Pr Didier Raoult après l’adoption de la chloroquine par la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App