POUR QUE LES AFRICAINS AMÉRICAINS SACHENT QU’ILS SONT TOUS WOLOFS (PAR AHMED K.NIASSE)


L’événement le plus important depuis le début du XVIéme siecle c’est bien la fausse découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. Car, en réalité, c’est le Roi Bakary II qui est le fondateur d’un Royaume du Mali en Amérique.
Christophe Colomb avait été récompensé par le Roi d’ Espagne qui lui donna l’ile de Saint Domingue( Espagnola). Aujourd’hui partagée entre deux États : Haitie( ancienne colonie française) et Saint Domingue ( ancienne colonie espagnole).
Sur cette île Christophe Colomb a amené des esclaves d’Afrique qui travaillaient dans les plantations. Cette partie était l’héritage de son fils Don Diego. Et Don Diego a essuyé une révolte de ces hommes libres faussement appelés esclaves. Cet événement est entré dans les annales de l’histoire sous le nom de Révolte des Wolofs( 1522). Il y avait beaucoup de Peuls, des Sérères, des Diolas et d’autres Africains venus de la côte. Il y avait aussi des Imams. À l’heure de la prière on entendait dans les plantations l’appel du muezzin : Allahou Akbar, Allahou Akbar….
C’est bien plus tard que les États Unis ont commencé à mener leur Guerre d’indépendance. Pour sortir de la colonisation britannique.
Pensez vous que si cette Amérique était blanche elle allait demander l’indépendance aux Britanniques ?
S’il n’ y avait que des Britanniques d’Europe et des Britanniques d’Amérique qui aurait demandé l’indépendance à qui ?
C’est l’Amérique des libertés qui a demandé à se départir de ce système esclavagiste et raciste de la Grande Bretagne d’alors.
Nous savons aujourd’hui, et les historiens le savent, que pendant cette guerre il y eut une bataille décisive. Savannah( 1779). Si le commandement militaire avait perdu cette bataille il n’y aurait jamais d’indépendance américaine. Et il n’y aurait jamais eu d’États-Unis d’Amérique non plus.
Et il s’en est fallu de peu pour qu’ils perdent cette bataille. Mais ce sont les descendants de ces Révoltés Wolofs, qui ont la liberté dans leur sang, qui leur sont venus en renfort. Ils ont ramé de St Domingue à la côte Américaine pour participer à cette bataille pour l’indépendance de l’Amérique. On estimait leur nombre à 22000 environ.
Cette bataille a permis à l’Amérique de gagner sa liberté. Avec la participation décisive des Wolofs( Sénégalais), des Africains, des Imams.
Cette Amérique est-elle celle que nous voyons aujourd’hui ? Une Amérique où les Africains Américains sont moins que rien? Une Amérique où on exhibe une Évangile (sous entendu) contre un Coran( caché)? Mais pour nous la véritable Évangile c’est le Coran.
Lorsque, des années avant, j’ai écrit un article sur cette page d’histoire, j’ai été mal compris. Mais je savais que l’objectif allait venir plus tard. C’était pour qu’un lobbying soit mis en opération afin que les Congressmen américains puissent reconnaitre aux Sénégalais, aux Africains le droit à la citoyenneté américaine. Et, au minimum, qu’il n’y ait pas de visa entre les Africains et le continent qu’ils ont libéré du joug des Anglais.
Aujourd’hui c’est le moment ou jamais pour que les Africains Américains sachent qu’ils sont tous Wolofs, Sénégalais, Africains. Et que, quelque part, ils sont tous musulmans. Chrétien aussi signifie musulman. Marie est notre symbole, Jésus est notre Seigneur.
Il est temps de dire que c’est la bataille de Savannah qui soulève aujourd’hui des millions d’Américains de toutes races, de toutes les couleurs. De tous les cinq continents.

Cauri Khalifa Ahmed Khalifa Niasse
Citoyen Américain


Malick Fahdal

Article Précédent

La réponse salée de Dmédia au CNRA:”Quand le mensonge et la crédulité s’accouplent !

Article Suivant

COVID-19 Sénégal : 104 nouveaux cas et 114 guéris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App