RIPOSTE COVID-19: La BAD concourt pour 57 milliards


Le ministre de l’Economie, du
Plan et de la coopération Amadou
Hott, a procédé à la signature de la convention de financement du Programme d’urgence d’appui à la riposte Covid-19 (Puarc). Dans un communiqué en date d’hier, vendredi, il est noté que «Cet appui budgétaire de 88 millions d’Euros, soit 57,1 milliards de FCFA, a été approuvé par le Conseil d’Administration de la Banque Africaine de Développement le 29 Mai 2020». A cette occasion, la directrice régionale de l’Afrique de l’ouest, Marie-Laure Akin-Alugbade, a félicité le
gouvernement du Sénégal pour les efforts importants déployés dans la lutte contre la Covid-19 et pour les mesures fortes qui ont contribué à contrôler la propagation du virus et à atténuer son impact socio- économique. Selon le document, le Puarc vise à soutenir la riposte sanitaire et le renforcement de la résilience des populations, et contribue à l’atténuation des risques macro-
économiques. Le Puarc est aligné sur le Programme de résilience économique et sociale (Pres), doté d’un fonds de 1000 milliards
de FCFA, afin de renforcer le système de santé et de soutenir les ménages, la diaspora sénégalaise ainsi que les entreprises et leurs salariés. Le programme est décliné par ailleurs en quatre axes que sont le soutien du secteur de la santé; le renforcement de la résilience sociale des populations; la stabilité macroéconomique et financière pour soutenir le secteur privé et maintenir les emplois; l’approvisionnement régulier du pays en hydrocarbures, produits médicaux, pharmaceutiques et denrées de première nécessité. L’opération contribuera, selon la source, à la mise en œuvre du plan de riposte sanitaire à travers le renforcement des installations de prise en charge des patients. Le Puarc soutiendra également la distribution de denrées alimentaires et le paiement des factures d’électricité et d’eau pour les ménages
vulnérables. Dans la dynamique, il entend aussi accompagner les mesures de soutien au secteur privé et de maintien des emplois à travers le programme d’injection de liquidités et les mesures fiscales et douanières.


JP Malou
Sud Quotidien


RD

Article Précédent

COVID-19 Sénégal : “236 guéris”, le nouveau chiffre record réalisé par l’équipe du Pr Seydi

Article Suivant

Thione Seck : « Nous ne travaillons plus. C’est le président de la République qui doit nous soutenir… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App