Meredith Kopit Levien, une femme à la tête du «New York Times»


Le prestigieux quotidien américain change de présidence ce mardi. Meredith Kopit Levien, qui avait révolutionné le journal en menant sa transition vers le numérique, prend ses fonctions de PDG.
Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki
Ses collègues la décrivent comme une fusée dont l’ascension est inarrêtable. Passionnée, curieuse, travailleuse acharnée… En sept ans seulement, Meredith Kopit Levien a franchi les étapes, s’imposant comme un leader incontestable pour le New York Times.
Agée de seulement 49 ans, elle est la plus jeune personne à occuper le poste de présidente du quotidien américain. Diplômée de l’université de Virginie, elle travaille initialement dans la publicité. Puis, elle se tourne vers le monde de la presse, exerçant notamment chez Forbes. Son ancien patron décrit son éthique irréprochable et se demande « quand est-ce qu’elle dort, ça reste un mystère ».
Objectif : 10 millions d’abonnés
C’est en 2013 qu’elle rejoint le New York Times et se retrouve très vite en charge de la modernisation du journal. Des abonnements payants en ligne, une approche interactive plus tournée vers internet. Sa stratégie paie. Le quotidien réussit sa transition numérique et gagne des millions de lecteurs. « Elle réussit tout ce qu’elle touche », a déclaré le patron du groupe New York Times.
La toute nouvelle présidente qui prend ses fonctions ce mardi aura un nouvel objectif à atteindre : arriver à 10 millions d’abonnés d’ici 2025.


Malick Fahdal

Article Précédent

Italie : Le Sénégalais casse le nez d’un passant, balafre le visage d’un autre et dévalise un bureau

Article Suivant

Après un an de traque numérique, la Section de recherches de Dakar met fin aux agissements d’un cybercriminel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App