Condamné à 3 mois ferme, pourquoi Madiambal Diagne est toujours libre ? Un spécialiste du droit explique

Jeudi dernier, Madiambal Diagne a été reconnu coupable de diffamation envers Souleymane Téliko et condamné à une peine de 3 mois ferme de prison, par le Tribunal correctionnel de Dakar. Mais depuis, le patron du journal Le Quotidien est libre. Pourquoi ?

Pour répondre à cette question, nos confrères de Walfnet ont fait appel à un spécialiste du droit. Selon ce dernier, Madiambal Diagne est libre parce que le juge n’a pas décerné un mandat de dépôt au journaliste en prononçant la sentence. Auquel cas, ce dernier aurait été menotté sur le champ et mis aux arrêts.


D’après ce juriste contacté par Walfnet, le juge ne peut pas décerner un mandat de dépôt si la peine n’atteint pas six mois de prison ferme. Dans le cas de Madiambal Diagne, la peine est de 3 mois ferme.

En outre, renseigne toujours le spécialiste du droit, en faisant appel, les avocats du journaliste ont rendu le verdict suspensif. Autrement, c’est à l’issue du procès en appel que Madiambal Diagne sera véritablement édifié sur son sort. Et, même si le verdict de l’appel ne l’arrange pas, il pourrait toujours saisir la cour suprême d’un recours.

En d’autres termes, le journaliste est encore très loin de mettre ses pieds en prison.

Ngone Diop

Article Précédent

Bataille rangée à l’arène nationale : des chaises encore vandalisées et plusieurs personnes arrêtées.

Article Suivant

Attentat à la pudeur concert Waly: Jamra saisit la brigade des mœurs et alerte le procureur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *